Entrée libre / dons acceptés

Les Causeries du mardi sont co-présentées avec la Société culturelle de la Vallée de Memramcook et la Société d'histoire de Memramcook

De façon récurrente dans les médias et sur les réseaux sociaux, la qualité de la langue des jeunes en Acadie fait l’objet de débats animés, pour ne pas dire virulents. Ce sont principalement des prises de parole dénonçant la médiocrité, la paresse et le manque de fierté des jeunes dans leurs usages du français – notamment marqués par l’anglais – qui caractérisent ce type de débat public. Pourquoi assiste-t-on périodiquement à des débats sur la faible qualité de la langue des jeunes ? Est-ce unique à l’Acadie? Quels en sont les événements déclencheurs? Les jugements linguistiques qui circulent sur les jeunes sont-ils fondés? Comment expliquer que ces attaques et dénonciations soient acceptées alors qu’elles font preuve d’une violence symbolique à l’égard d’une catégorie de la population? En analysant des extraits de discours publics et médiatiques, cette conférence se propose de mettre en évidence les croyances, valeurs et arguments qui permettent de saisir pourquoi la jeunesse est particulièrement tenue responsable de la qualité de la langue en Acadie.

Isabelle Violette est professeure adjointe de linguistique au Département d’études françaises de l’Université de Moncton (Nouveau-Brunswick, Canada). Sociolinguiste de formation, Mme Violette mène des recherches sur les rapports entre langues et identités selon une approche qualitative et ethnographique. Ses champs d’intérêt sont les minorités linguistiques, l’immigration, le nationalisme linguistique ainsi que les idéologies linguistiques.
19:00